Logo Paroisse St Paul

Paroisse St Paul

du Mesnil - Plateau de Boos - Diocèse de Rouen

EditNet arrow Visiter nos églises arrow St-Aubin-Celloville
Saint Aubin Celloville
Autrefois appelée Saint-Aubin-la Campagne, cette commune a été unie à Celloville qui lui a donné son surnom.

staubinc.jpg

 

 

 

 

 

Église St Aubin
        Rue de l’Eglise par D 138
Saint Aubin est fêté le 1er mars. 

 


    Aubin naquit en 469 dans le Vannetais. Il appartenait à une riche famille d'Armorique. Après une période monastique à Cincillac, près d'Angers, il devint abbé avant d'être élevé en 529 à l'épiscopat d'Angers, ville où il mourut le 1er mars 550. Durant sa vie, il s'appliqua à soulager les pauvres, les affligés, consolant, soignant avec un zèle admirable. Il opéra de nombreux miracles qui se prolongèrent lors des visites rendues à son tombeau au Moyen Âge, époque à laquelle il fut l'un des saints les plus populaires.


L'EGLISE
saint_aubin2_cel.jpg

 

   

En 1889 la paroisse est consacrée au Sacré Cœur de Jésus (bas-relief au-dessus du porche "Aimé soit partout le Sacré-Cœur" et l'ex-voto dans la chapelle du Sacré-Cœur).

Le CHOEUR

Le chœur de style roman a été rebâti en 1863.
Devant d'autel
: l'Agneau sur le Livre à sept sceaux de l'Apocalypse.
Tableau d'autel : la Résurrection. Sur la porte du tabernacle : Le Bon Pasteur, une brebis sur les épaules.

Les VITRAUX

    

  Au -dessus du porche : la Sainte Famille

 

 

     Chapelle des fonts -baptismaux :
Envoi des disciples en mission : "Baptisez les au nom du Père du fils et de l'Esprit".



      Dans la nef, à droite en entrant :

   Jésus remet les clefs à Pierre. Cette image illustre le mandat que Jésus donne à Pierre : il fonde sur lui son Eglise en lui remettant les clefs du ciel.   Ensuite : Le Saint-Sacrement sainte Marguerite-Marie Alacoque "Mon divin Cœur est [...] passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier" le Christ lui ordonna de promouvoir la dévotion au Sacré Coeur, de consacrer un jour de fête en son honneur .
Le repas chez les Disciples d'Emmaüs : le Christ rompt le pain, geste par lequel Il sera reconnu ;
et enfin Marie et Jean au Calvaire. 
Dans la nef sur la gauche :  

 

Une terrifiante vision de l'Enfer, ensuite La Trinité : le Père, un globe dans la main, le Fils tenant la croix, l'Esprit symbolisé par une colombe, à leurs pieds, Marie et Joseph, en arrière plan, la foule des Élus.

 

Dans la chapelle Sud :

           Verrière du Sacré-Cœur :
A gauche Procession du Saint Sacrement "Venite adoremus" sur fond d'église de Saint Aubain, en dessous le pélican : il donne sa vie pour ses petits, c'est pourquoi on représente de la sorte Jésus qui nous nourrit de sa chair et de son sang dans l'eucharistie.
Au centre le Sacré-Cœur "oportet illum regnare" il faut qu'Il règne.
A droite : la Communion, représentée devant le maître-autel de cette église "accipite et munducate" prenez et mangez.

Dans la chapelle Nord :

 
 
              Au centre Notre-Dame du Sacré-Cœur, "Notre-Dame du Sacré-Cœur priez pour nous" ; à gauche Notre Dame de la Salette la "Belle Dame" en pleurs" (attitude unique dans l'histoire des apparitions), donne un message  de douleur et de pénitence. Dans la gerbe de lys :"lilium inter spinas" comme l'aube qui se lève, lys au milieu des épines, elle brise la tête du serpent. À droite Notre Dame de Lourdes et Bernadette " Je suis l'Immaculée Conception"; dans le bouquet de roses : "Rosa mystica" des litanies de la Vierge.

     Vitrail ex-voto 1922 : ce vitrail a été réalisé en remerciement à la Vierge qui a protégé les donateurs lors d'un naufrage devant Port-Saïd. La scène est représentée de façon réaliste : le bateau militaire qui coule, les noyés, la barque de sauvetage pleine de soldats, les personnages sur les quais lançant des cordes. Au-dessus la Vierge apparaît à la manière des ex-voto traditionnels.

 

La STATUAIRE

     La Vierge et Saint Jean (XVIIe) destinés à entourer le Christ, ont conservé leurs couleurs d'origine :  le manteau  de la Vierge est bleu comme le veut la tradition, celui de Saint Jean est bleu aussi contrairement à l'usage qui le veut du rouge des martyrs. Les deux statues sont placées au-dessus d'un panneau en bois sculpté du XVIIe siècle.
     Saint Nicolas bois, XVIe : près de Nicolas 3 enfants surgissent d'un saloir, évocation de son plus célèbre miracle.
     Saint Michel et saint Aubin de chaque coté de l'autel. 

Les CLOCHES
cloches_st_aubin.png
    Les cloches rythment nos journées en sonnant les heures et l’Angélus . Elles appellent aussi à l’office et accompagnent les grands moments de la vie (baptême, mariage, obsèques).
Mais qui sont celles qui se font entendre ?
   • Marie Louise Modeste (~470 kg) 

   • Marie Françoise Honorine (~350 kg) 
fondues en 1847 par MORLET FONDEUR à VESLY
Pour en savoir plus


cellovil.jpg

 

 

 

 

CELLOVILLE  Eglise Saint Pierre-Saint Laurent 

On fête St. Pierre le 29 juin.

L’abbaye de Ste Catherine y possédait des biens qui furent donnés vers 1035 par le vicomte Erchambauld lorsqu’il se fit moine de cette abbaye. Elle y jouit plus tard  du patronage de la cure qui passa ensuite aux Chartreux de Rouen.
L'ÉGLISE est du XVIIe
Chœur XVI & XVIIe s. chevet XVIIIe
L’intérieur de l’édifice a été restauré sous le Second-Empire.
L'église est fermée par un "Avis de péril".

Patronage : L’abbaye sainte Catherine de Rouen puis la couvent des chartreux de Rouen.

Extérieur :
le mur sud en arêtes de poisson, opus piscatum
                                                             

 

Fenêtres XVIIIème s.

Chevet XVIIIe

L’intérieur de l’église a été restauré au Second Empire.
      Chœur
XVI et XVIIe s.



    *Maître-autel, retable, tabernacle et monstrance en bois peint et doré du XVIIè. Toile représentant une martyre.

Deux pierres tombales se trouvent dans le chœur  1764 et 1776

Statuaire :
A gauche du retable St Laurent, à droite St Pierre

        *Vierge à l’Enfant (XVIIe)

*Fonts baptismaux hexagonaux, forme calice XVIe

Vitraux
    Dans la nef, 1864, bordure de feuillages ornementaux

Dans la chapelle sud : st Romain (1864)
st Jean-Baptiste (1864 Stelzl Nancy)

 

 

*Chaire en bois XIXè
*Christ en croix avec deux anges en bois XIXè

*Décor de la chapelle sud, bois et staff, début XIXè  Coupole

Peintures

    

 

 

 Toile représentant St Pierre et St Laurent
     

 

 Le confessionnal est XVIIIè   

Croix de cimetière
    18e S. mauvais état. Propriété de la commune.
    Grès, calcaire, métal.
    Technique de décor : ferronnerie, représentation Christ en croix.
 
Une association pour le patrimoine de la commune

Confrérie :

Le 27 avril 1468 : Pour l'approbation de la Confrérie de Notre-Dame, des saints Pierre, Michel et Laurent fondée dans l'église paroissiale Saint Pierre de Celloville .

 

Le blason réunit la crosse de saint Aubin et les deux clochers des villages.
                La poterie rappelle que le sol est une terre à brique (un four à briques est encore visible à Incarville, hameau de St Aunbin)

Incarville, fief situé sur cette paroisse, eut au XV ème siècle le "droit de présenter à la cure".

On raconte

Ce village s'appelait anciennement Saint-Aubin-des Fous. On y envoyait en foule ces malheureux, confiés à la garde de plusieurs habitants du pays, " des fous inoffensifs qui travaillaient leur vie durant dans des fermes".
Deux curés médecins célèbres ont vécu dans cette paroisse, les abbés Delarue et Soury. Ce dernier est le créateur de l'"Eau de Jouvence" bien connue.

 

 

Mentions légales

© 2005 Paroisse Saint Paul

Nouveau serveur!