Logo Paroisse St Paul

Paroisse St Paul

du Mesnil - Plateau de Boos - Diocèse de Rouen

EditNet arrow Chroniques arrow Conseil de Paroisse du 15 Octobre 2019
Conseil de Paroisse du 15 Octobre 2019

CONSEIL DE PAROISSE DU MARDI 15 OCTOBRE 2019

 

Feuille de Présence.

Paroisse

Prénom Nom

Mission

 

 

Fréderic MASSET

Curé

 

 

Parfait MAWOUDOVO

Vicaire

 

 

Claude ETIENNE

diacre

 

 

Jean VASSEUR

diacre

 

BONSECOURS

Sœur VIVIANE

Rectrice du sanctuaire

 

BONSECOURS

Janine BRUNHES

Communication - journal

 

BONSECOURS

Emmanuelle MARTIN

Liturgie, aumônerie collège

 

BONSECOURS

Lionel BLOQUET

Maison Paroissiale, Kermesse

 

BONSECOURS

Mathias PESCHET

Préparation baptême

 

ST PAUL

Gilberte FLEURY

Catéchèse

 

ST PAUL

Marie Madeleine BREEMEERSCH

Accompagnement Famille en deuil

 

ST PAUL

Alain FRECHON

Liturgie, salle paroissiale Amfreville-la mivoie

 

ST PAUL

Christian DELSINNE

Liturgie, conseil économique

 

 

 

 

 

ST PAUL

Bernadette DEJAIFVE

Liturgie, Préparation mariage, catéchèse adulte

Excusée

ST PAUL

Odile BIGO

Liturgie, solidarité

Excusée

ST PAUL

Philippe MERLEVEDE

Liturgie, accompagnement famille en deuil

Excusé

 

 

 

 

 

 

Temps de Prière.

 

Le Père Frédéric Masset ouvre le Conseil Paroissial commun par un temps de prière ; et en ce mois extraordinaire de la Mission, à partir de la « prière pour l’évangélisation » de Madeleine Dëlbrel.

 

I – Fusion des paroisses et organisation du Conseil Pastoral.

 

Le Père Frédéric Masset constate qu’au bout de deux ans, les liens entre les deux paroisses se sont créés. L’alternance des célébrations en semaine et dominicales avec le Père Parfait Mawouwodo sur Bonsecours et Saint Paul est désormais bien intégrée par les fidèles. De même, les temps forts liturgiques (célébrations de Noël, Pascales, messe de la moisson) ainsi que la période d’été permettent de regrouper les communautés dans un esprit fraternel. Enfin, quelques moments conviviaux tel que la célébration de son jubilé ont renforcé ce désir de vivre ensemble la Mission.

Il rappelle qu’il existe déjà plusieurs mutualisations qui fonctionnent bien au sein des équipes de préparation au baptême, au mariage, et pour le journal paroissial.

Cependant, il reste encore du chemin afin que les paroissiens trouvent des repères car force est de constater qu’il y a moins de monde à certaines messes dominicales à Saint Paul, qu’il y a plus de célébrations de baptêmes et de mariages à Bonsecours. Force est de constater surtout que la Mission aujourd’hui interpelle avec nos pauvretés, mais aussi avec la rencontre de familles « à évangéliser » lors de funérailles ou de baptêmes. Le Père Frédéric Masset pose la question : « comment gère–t-on la pauvreté de l’Eglise ? Il va falloir être curé autrement, et sûrement,  paroissien autrement ».

 

Alors faut-il fusionner les deux paroisses ?

 

Plusieurs témoignages des membres du Conseil :

 

-       Est-ce que ça ne fait pas trop de monde pour une seule paroisse ? Comment serait-il possible de témoigner auprès de tant de gens. Il faut garder nos spécificités et des paroisses à taille humaine.

-        Il ne faut pas tout faire ensemble ; chaque paroisse peut faire des choses très simples à son niveau (rencontres, repas...) et le rassemblement pour les grandes circonstances.

-       Peut-être est-il justifier de réduire le nombre d’instances où la présence du Curé est demandée.

-       Il paraît très important de garder la simplicité des célébrations uniques pour les deux paroisses.

-       La mission commune prioritaire n’est-elle pas l’annonce de la foi pour les jeunes mariés, les familles qui demandent le baptême, les familles qui attendent un message d’espérance lors d’un deuil ?

-       Quelle visibilité d’Eglise lorsque nous pensons qu’à nos clochers urbains ?

-       Comment rejoindre ceux qui sont « en périphéries » avant de regarder notre propre difficulté à nous rassembler ? Où est la Mission ?

 

Le mot fusion engendre beaucoup de connotations pas toujours positives. Peut-être faudrait-il parler de communion de communautés.

Avant de lancer le projet, il faudrait réfléchir en communauté à trois préalables :

- Donner le sens de la démarche car c'est avant tout une dynamique déjà enclenchée. : créer une communion de communautés en vue de la croissance du peuple de Dieu sur le territoire géographique de la Mission.

- Avoir une réelle volonté à cette démarche. Existe-t-elle aujourd'hui ? Comment l'identifier ?

- Permettre que cette démarche soit connue et portée afin d'obtenir la plus grande adhésion des paroissiens. Comment l'organiser ?

 

En synthèse :

Le Père Frédéric Masset remercie les membres du Conseil pour leurs témoignages qui montrent que la priorité sur les deux paroisses n’est pas la fusion mais la Mission. Quelle communion de communautés en vue de la Mission ? Comment sommes-nous ensemble missionnaires et sur quel territoire de Mission ?

 

Quels nouveaux axes de progrès à construire ensemble.

 

Suite à ce constat, quelques pistes d’actions sont proposées :

 

      on remarque qu'il y a des demandes de préparation au baptême après la préparation au mariage : ces rencontres de préparation sont des temps très forts pour les couples rencontrés. Il faut donc inventer des choses pour qu'ils « continuent », du type Tandem.

      on constate l'importance de l'accueil, du lien que l'on crée avec des gens éloignés de l'Eglise : il faut être attentif à la manière d'accueillir et  créer des évènements pour donner un visage d'Eglise ouverte (ex : café éphémère l'été : des tables sur les pelouses de la Basilique avec animation).

      En donnant de la visibilité par notre présence dans les cimetières pour les Rameaux, la Toussaint.

      Il existe une école des disciples missionnaires : il est important de solliciter des paroissiens pour y participer et en particulier pour la rentrée en septembre 2020.

      En essayant de faire vivre les Eglises des villages : expérimenter la suppression de la messe du samedi soir à Bonsecours pour la célébrer à tour de rôle dans les communes rurales.

      En demandant à des personnes en périphérie d'aider pour une action de solidarité : les gens sont prêts à faire des choses ponctuellement, il faut appeler.

      En réinventant le «  patronage » pour les enfants ? Oser appeler hors du cercle « catholique ».

      En sollicitant la création d’une chorale.

 

Le Père Frédéric Masset confirme que cette réflexion sera portée à la connaissance de Monseigneur Lebrun en vue de l’établissement d’une lettre pastorale.

 

2 – Quelle communication au sein de nos paroisses ?

 

Le Père Frédéric Masset redit l’importance de la communication entre les deux paroisses. Evitons la déperdition de l’information notamment envers les prêtres qui célèbrent.

Plusieurs réflexions :

-       Une feuille commune d’annonces Bonsecours /Saint Paul.

-       Une meilleure distribution de l’information des deux paroisses dans le journal grain de Sel.

-       Une « newsletter » sur les sujets importants communs aux deux paroisses.

-       Un système d’information réactif notamment sur les célébrations des funérailles (SMS ?).

-       Une communication sur l’intérêt des sites internet des paroisses.

-       Une présentation synthétique des responsables d’équipes et membres des Conseils.

 

La communication est aussi un outil au service de la Mission mais aussi de la communion de nos communautés. Elle suppose de nombreuses bonnes volontés ayant à la fois de la rigueur, de la disponibilité et le sens de la communion.

 

3 – Journée pour tous les responsables investis dans les deux paroisses.

 

Le Père Frédéric Masset informe le Conseil qu’une journée est prévue le samedi 25 janvier 2020 réunissant toutes les personnes responsables investies dans les services, équipes et Conseils des deux paroisses en vue de réfléchir sur le thème : «  comment nos deux paroisses peuvent-elles devenir territoire de mission ? ».

Les modalités pratiques de cette journée seront définies ultérieurement.

 

4- Temps de prière.

Pour conclure le Conseil, le Père Frédéric invite les membres du Conseil à la prière sous le regard de Marie.

 

Mentions légales

© 2005 Paroisse Saint Paul

Nouveau serveur!