Logo Paroisse St Paul

Paroisse St Paul

du Mesnil - Plateau de Boos - Diocèse de Rouen

EditNet
Assemblée Paroissiale du dimanche 31 mai 2015
1 – Pourquoi une Assemblée paroissiale ?
Instituée par le décret synodal du 24 octobre 2010, elle constitue « la conscience évangélique et missionnaire de la Paroisse en étant attentif à la vie des hommes et des femmes du lieu sur lequel la paroisse est implantée, et de ceux qui sont amenés à la fréquenter… ».

30 personnes venues de six communes de la paroisse ont participé dans une ambiance chaleureuse et fraternelle avec de nombreux échanges et témoignages. Cette année, l’assemblée débute à 9h et s’achève pour la célébration de l’eucharistie, source et sommet de la foi de l’Eglise.
 
Avant toute intervention, l’assemblée a chanté et prié afin que chacun puisse exprimer ce qu’il vit et ce qu’il perçoit du monde qui l’entoure pour la mission de l’Eglise.
2 - Qu’avons nous vécu en paroisse ou dans notre foi qui nous a touché cette année ?

Comment se réjouir et rendre grâce pour tout ce que nous avons vécu personnellement et communautairement pendant cette année axée sur le thème de la fraternité ?

L’assemblée à loué Dieu particulièrement pour quatre évènements :
Les amis de Noël
Cette initiative a permis de mettre en lien de nombreux paroissiens de la communauté y compris dans des relations intergénérationnelles. Cette mise en relation constitue un premier pas vers la communion de communautés, une meilleure connaissance de nos frères en Eglise. Elle peut se démultiplier par les amis de nos amis.  Le témoignage d’un participant montre qu’elle porte en elle beaucoup de fruits visibles ou non visibles.
Il est proposé de recommencer cette initiative en l’étendant hors de la communauté des fidèles pour toucher plus de paroissiens. Et d’ores et déjà de l’appliquer pour la prochaine fête paroissiale.
 
Les moments festifs des jubilés.

Le jubilé du père Philippe Leroy a montré un grand moment de fraternité au-delà de la paroisse. Plusieurs centaines de personnes venues des villes où le Père avait été envoyé en mission étaient réunies dans la joie pour former comme le soulignait le Père Leroy : « le Corps du Christ, Eglise aux multiples visages, diversité que je me réjouis d’avoir servie ».
Le Jubilé des sœurs de la Providence. L’Eglise Saint Jean Bosco était trop petite pour accueillir familles, amis, communautés, paroissiens tous témoins de la joie perceptible des sœurs jubilaires. Assemblée de prière et de recueillement où chacun rendait grâce des dons reçus et de l’engagement fidèle et généreux des sœurs. Un beau témoignage en cette année de la vie consacrée.
 
Le lancement du nouveau journal Grain de Sel.
La réunion du journal « Le Parvis » de la paroisse de Bonsecours avec « Graine de Moutarde » a été également un évènement important de cette année de la fraternité. L’association des équipes de rédaction a été riche en découvertes de nos diversités, nos forces et faiblesses et de notre volonté commune de toujours montrer avec plus d’audace le visage d’amour de l’Eglise notamment par des témoignages de proximité.
 
Le rassemblement diocésain des jeunes à Lisieux.
Journée festive et fraternelle où le dynamisme et l’engouement des jeunes ont donné de belles couleurs à cette Eglise naissante.
Quatre remarques ou propositions ont été avancées :
Le covoiturage.
Bien que déjà tenté sans véritable succès,  le besoin de covoiturage est toujours bel et bien présent sur notre paroisse dont une partie croissante de la population relève du troisième âge. Une proposition est avancée afin de lancer l’initiative en focalisant le covoiturage sur le triduum pascal. Ceci permettrait de réfléchir à la structure à mettre en place ainsi que les moyens de communication associés.
 
L’ouverture des églises.
Un témoignage montre l’importance de l’ouverture des lieux de culte en dehors des offices. Visibilité de l’Eglise au cœur de la société mais surtout lieu de prière et de grâce. Cette initiative a été possible sur la commune de Boos, alors pourquoi ne pas la démultiplier sur les autres communes ? Un appel sera lancé notamment à partir du journal Grain de Sel.
 
Offrir une place à tous lors des cérémonies.
Il arrive souvent lors des cérémonies liturgiques importantes (Noël, Pâques, Profession de foi, etc..) que des personnes (fidèles ou personnes extérieures à la paroisse) ne trouvent pas de place dans l’église où n’osent s’avancer pour en trouver une parmi l’assemblée.  Quel signe de fraternité donnons-nous alors ?
Il est proposé de structurer une équipe d’accueil répondant à ces besoins.
 
Mieux communiquer autour nous sur les évènements marquants notamment la vie des personnes de la communauté.
Il n’est pas facile de prévenir l’ensemble de la communauté des évènements marquants ses membres et en particulier lorsqu’il s’agit de funérailles. IL faut réfléchir aux moyens de communication. Il existe déjà des temps de prière où les intentions communes sont partagées. Toutefois, comme le fait remarquer le Père Alexandre, c’est bien en fraternité que chacun là où il vit, se doit à cette mission d’information.
3 - Quelle attention porterons-nous pour l'année des vocations.
Père Alexandre présente le projet pour l’année 2015-2016 proposé par Monseigneur Descubes lors de la quatrième assemblée synodale du 17 avril dernier :
« L’année des vocations que je vous propose n’a pas d’autre ambition que de répondre à une double question : qu’est-ce que vivre en disciples du Christ ? Comment témoigner de l’évangile ? ».
«Etre chrétien, c’est comprendre sa vie comme une réponse à un appel de Dieu à la suite de Jésus, vrai fils de Dieu et premier appelé ».

Une même réponse pour un même appel vécu selon quatre modalités :
  • Habiter ce monde en s’engageant dans la cité
  • Fonder une famille en se mariant
  • Se donner totalement à Dieu dans une vie consacrée
  • Servir la mission de l’Eglise en acceptant un ministère
Père Alexandre invite les paroissiens à réfléchir en quatre groupes sur les quatre modalités en dégageant des pistes d’action simples et concrètes à mettre en œuvre l’année prochaine.
  • Habiter ce monde en s’engageant dans la cité.
Pour témoigner de l’Evangile et changer ce monde avec lui, il convient avant tout de vivre en cohérence avec l’exigence de l’Evangile dans tous les domaines de notre vie. Cette cohérence laisse apparaître la bonne odeur du Christ, interpelle nos concitoyens et indique le Christ. Il serait bon de développer des lieux d’échanges entre la paroisse et les acteurs de la vie civile, d’être présents aux évènements de la cité, de susciter des lieux de partage sur cette question. Il ne s’agit pas de rester entre soi mais bien de sortir, sachant également reconnaître ce qui est beau dans l’engagement social et solidaire.
- Organiser des temps d’échange sur des thèmes d’actualité en précisant en particulier la position de l’Eglise afin de donner aux paroissiens des clés de lecture et d’éclairer la conscience de chacun (pédagogie divine).
 
- Ouverture des églises : lancer un appel aux bénévoles dans chaque commune de la paroisse. Cet appel serait intégré dans le Grain de sel de septembre et la feuille « la Vie ». Demander à l’équipe de communication de Grain de Sel  un article  rappelant le témoignage de ce qui se passe à Boos, faire référence à l’assemblée et demander : «  voudriez-vous être présent pour ouvrir votre église ? quel jour ? quel créneau horaire ? ».
 
- Organiser une structure de covoiturage pour des périodes importantes de la liturgie : Noël et Triduum Pascal. Prévoir et anticiper une information dans la feuille « La Vie » afin de structurer une équipe.
  • Fonder une famille en se mariant.
Le mariage est un lieu de redécouverte de l’engagement ecclésial. La vocation se concrétise dans la durée et nécessite des étapes. L’Eglise doit interpeller les jeunes dès le commencement pour qu’ils saisissent l’appel de leur engagement, et accompagner les couples et les familles. Si l’amour est bien vécu, il résonnera dans le monde comme un signe de la présence de l’action de Dieu.
- Proposer une bénédiction spéciale des familles le dimanche de la Sainte Famille début 2016.
 
- Organiser des témoignages de couples sur la beauté de l’engagement dans le mariage et la fondation d’une famille.  Témoignages de couples pour les anniversaires de mariage, témoignages de parents sur la joie de recevoir un enfant (pèlerinage des pères de famille), témoignage de jeunes mariés auprès des fiancés. Prévoir dans le journal Grain de sel de Noël un article faisant référence à l’assemblée et proposant un appel aux couples désirant témoigner lors du dimanche des fiancés.
 
  • Se donner totalement à Dieu dans une vie consacré
La vie consacrée donne d’être un signe radical de Celui qui appelle ; elle peut rayonner dans la cité. Sa dimension missionnaire se vit notamment à travers l’humble prière et la présence dans les lieux de fracture. Les communautés religieuses pourraient accueillir des jeunes quelques jours pour un échange mutuel stimulant….
- Axer l’homélie de la messe de rentrée sur l’année des vocations.

- Annoncer la pièce de théâtre « le Désert fertile » prévu fin décembre à la Providence dans la feuille « La Vie ».

- Créer une chaîne de prière avec une Icône itinérante et une documentation dont le livre « Parole de parents face à la vocation de leur enfant » passant de foyer en foyer (une semaine).

- Insérer dans la feuille « La Vie » la proposition d’une sœur de la Providence de témoigner dans les familles qui le désire de la joie de l’engagement dans la vie religieuse (démystifier la peur et la méconnaissance par rapport aux interdits).

- Créer une journée « Portes ouvertes » dans les communautés avec éventuellement une possibilité d’immersion.

  • Servir la mission de l’Eglise en acceptant un ministère
Il y a également le service d’Eglise à travers un ministère institué qui dépasse les seules forces humaines. Le ministre institué témoigne par sa vie de l’appel du Christ aux hommes, il donne à Jésus d’être connu et aimé. Le ministère est missionnaire par l’accueil, la réactivité, l‘écoute et l’accompagnement.
- Donner la visibilité sur les équipes et services au sein de la paroisse.
 
- Annoncer et présenter la mission et l’équipe d’accompagnement des familles en deuil à la messe du lundi 2 novembre 2015.
 
- Présenter chaque mois un service ou une équipe lors des messes dominicales à l’instar de la présentation des mouvements lors du dimanche de l’accueil. Prévoir une annonce dans la feuille « La vie » en précisant le nom du responsable du service qui sera présenté.
 
4 - Conclusion.
En conclusion, Père Alexandre remercie l’assemblée pour ces propositions et réflexions et l’invite à la prière en participant à l’eucharistie.
En cette année du bicentenaire de la naissance de Saint Jean Bosco, rappelons une de ses prières : «  Toute vocation, tout appel, tout commandement est ordonné à l’amour. Notre seule vocation est la sainteté, et la sainteté : c’est la charité ».
 

Mentions légales

© 2005 Paroisse Saint Paul

Nouveau serveur!